par Jonathan Rivest

La souplesse a toujours eu une place de prédilection dans les arts martiaux asiatiques. Pour la plupart, les gens penseront surtout qu’elle est nécessaire à l’exécution de ces grands coups de pieds si souvent vus au cinéma. Bien qu’il soit vrai que certaines frappes demandent un niveau de flexibilité avancé, la réalité martiale est un peu plus complexe.

Un des nombreux étirements du Ryu Tai Undo.

Un des nombreux étirements du Ryu Tai Undo.

Mentionnons tout d’abord l’importance de la posture en relation avec le sujet présent. Il est important de porter attention à celle-ci lors des exercices d’étirements, sans quoi des blessures pourraient subvenir, d’où la raison de placer la posture en première partie. Un bon alignement postural vous permettra aussi de maximiser l’utilisation de votre souplesse.

Moins il y a de tensions dans le corps, plus celui-ci est léger et libre de bouger à sa guise. Plus nous sommes souples, moins nous risquerons de développer des tensions malsaines. Même en situation d’accidents ou de blessures, les corps souples guériront plus rapidement que les autres. Nous pouvons donc comprendre que la rigidité corporelle est un grand désavantage tant dans les arts martiaux que dans la vie quotidienne.

La souplesse est aussi un moyen de protection. Dans le Bujutsu, il y a un grand nombre de techniques destinés à provoquer des luxations chez l’adversaire. Une bonne souplesse est donc exigée afin qu’on s’évite des blessures lors de la pratique. Notons aussi qu’une plus grande élasticité augmentera vos chances de résister aux clés articulaires (et de contre-attaquer) et rendra la tâche plus difficile à l’adversaire.

Recevoir certaines techniques demande parfois de la souplesse.

Recevoir certaines techniques demande parfois de la souplesse.

Souvent, on met de côté ou on ignore la relation entre le corps et l’esprit rigide. C’est ici que nous entrons dans la signification plus profonde de Jujutsu (signifiant « utilisation de la souplesse »), un sous-domaine du Bujutsu. Un corps léger, fluide et souple invite l’esprit à emprunter la même voie et est souhaitable à chacun afin qu’il s’améliore continuellement en tant qu’individu. C’est aussi une manière efficace de réduire le stress de la vie moderne.

Il y a de nombreux exercices enseignés au sein du Myofu-An qui sont conçus pour accroître la flexibilité sous tous ses angles, plus particulièrement ce que nous appelons le Ryu Tai Undo (龍体運動法), littéralement « exercices du corps de dragon ». Dans la culture japonaise, le dragon est perçu comme un symbole de puissance et de fluidité incomparable, naviguant dans le ciel tel un serpent géant.

De même, lorsque l’on prononce Ryu Tai Undo, un caractère différent pour Ryu (dragon) peut nous venir à l’esprit, soit , qui signifie fluidité. En regroupant les images que le dragon et la fluidité éveillent en nous, il est facile de comprendre le besoin de bouger avec une fluidité naturelle, puissante et sans restrictions. Voilà ce qu’est la souplesse du Bujutsu.